Nous avons eu ce jour à 14 h30 la Réunion avec le Staff médical, je vais essayer d’être le plus clair possible dans mes propos.

Comme me l’avais dit Jean, j’ai reformulé de façon à bien comprendre la suite pour Yohann.

Les résultats de St Anne à Paris confirment les premiers résultats de la Réunion. Yohann a un médulloblastome de grade 4 avec des cellules très agressives. En résumé c’est un cancer très sérieux. Une des pistes privilégiée est que ce soit génétique. Donc Yohann aura un examen à ce niveau et peut-être nous également. Il faudra attendre plusieurs mois pour connaître les résultats de l’analyse génétique.

Concernant le traitement, pour le moment nous restons à la Réunion au moins jusqu’à fin août au minimum, ensuite tout dépendra des premiers résultats obtenus. Si c’est positif il sera possible de continuer sur la Réunion, dans le cas contraire cela pourrait être Paris (greffe de moelle osseuse par exemple).

Yohann ira certainement à partir de la semaine prochaine sur Saint Denis car c’est uniquement là-bas que se font les traitements en chimiothérapie. Le protocole de traitement est identique à Curie.
Dans un premier temps, pendant un mois à un mois et demi il va être sous une chimio relativement légère (mais curative), de façon à pouvoir suivre sa récupération au niveau neurologique et sans trop d’effet secondaire. Bien entendu, un ensemble d’examens vont être fait en simultanés pour voir comment réagit son petit corps et comment aussi cela agit sur sa maladie. En fonction de cette première étape, cela ouvrira d’autres perspectives pour la suite.
Les rayons pour le moment sont oubliés, et pourtant ce serait à priori le plus efficace pour traiter sa maladie, mais il n’est pas possible de les faire sur un enfant de moins de 2 ans.

Si besoin tiendra t’il 2 ans ?  La question est là…

L’équipe médicale nous a bien fait comprendre que son cas est très grave mais qu’il reste encore néanmoins un espoir. Il n’y a pas encore la certitude que la propagation au niveau de la moelle épinière soit de la même origine cancéreuse que la tumeur qui a été enlevée. Maintenant il faut être aussi conscient que cela ne puisse pas fonctionner.

Les médecins nous ont bien dit aussi qu’il y aurait pu ne pas avoir de traitement, mais en l’occurrence ce n’est pas le cas. Par contre, ils restent très prudents et réservés car le cas de Yohann n’est pas simple, ce que je peux comprendre également…

Bien que ce soit leur métier et que l’on dise que cela soit normal, je tiens à remercier le Staff médical pédiatrie et neurologique de St Pierre pour leur approche, leur écoute et la façon humaine d’aborder les choses, également d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et à nos reformulations…

En tout cas, nous voilà fixé sur la première étape pour notre petit Loulou. Cela va permettre de s’organiser un peu mieux pour notre petit Prince, tout en gérant le quotidien tant au niveau professionnel que personnel.