A l’approche du 12 du mois

Presque tous les mois depuis que Yohann est parti, j’appréhende l’approche du 12 du mois. Et pas loupé ce mois ci c’est encore pareil et je pense que durant le restant de mes jours ce sera ainsi.

Nous venons de passer un moment de tristesse, de douleur et de pleurs avec JC sur la terrasse. C’est moi qui ait commencé et après il n’a pas pu résister et n’a pu faire que de me suivre.

La semaine avait commencé avec une petite note de joie, de tendresse mêlée à de la tristesse. Le  fils d’une amie a fêté son 2ème anniversaire et je ne pouvais m’empêcher de faire le parallèle à chaque fois. D’autant plus que c’est l’un des petits garçons avec qui Yohann a une photo avec.

Je me disais que Yohann n’atteindrai jamais ses 2ans. Et malgré tout il faut que je continue à avancer sans trop y cogiter.

Personne ne pourra comprendre ce que je ressens au fond de moi, pas même mon mari. Lui aussi a ses propres douleurs, sa façon de les gérer. Nous respectons chacun nos besoins, nos angoisses et nos manques…

Nous avons cependant à côté de cela, commencé à avoir quelques bribes de projets, pas encore du long terme mais ça commence. Sur une échelle de quelques mois, c’est déjà pas mal comme début…

Quand je regarde un peu en arrière, j’ai le vertige en me disant que cela ne fait que 3mois qu’il est parti et qu’en même temps dès fois j’ai l’impression que tout cela était dans une autre vie.

Je touche ma cicatrice que ma césarienne a laissé et j’ai l’impression que c’est pareil dans mon cœur.. une grande cicatrice en plein milieux qui me rappelle à chaque fois quand j’y jette un œil que mon Yohann est parti et qu’il n’est plus là. Qu’il faut encore que j’attende un moment avant de le revoir 🙂

Et la foi et la prière dans tout ça ?… et bien nous continuons toujours dans la même lignée.  Les rencontres bizarres et insolites continuent également et nous rappellent de temps en temps que le hasard n’existe pas finalement.

Alors les jours avancent et ne se ressemblent pas, quoique si, un peu…. Les pensées pour Yohann occupent beaucoup de place.

Pour finir voici ce que j’ai mis sur mon mur fb aujourd’hui : «Si nous ne pouvons pas toujours choisir nos circonstances, nous pouvons décider de notre réaction face à elles».

Je crois que cela résume à peu près bien notre attitude générale.

 

Be Sociable, Share!

Une réponse à A l’approche du 12 du mois

  • rouliah dit :

    Quand j’ai raconté l’histoire d’Yohann à une mère qui a aussi perdu son enfant, elle m’a dit : « cette mère se souviendra toujours, toute sa vie, la date de naissance de son fils, la date de son envol … au début, ça déchire le coeur, mais le temps apaisera la douleur … mais cette douleur ne s’effacera jamais »

    Danie, tu as tenu bon jusqu’ici grâce à l’aide de Notre Seigneur … Il y aussi des moments où on flanche, c’est normal, nous ne sommes que des humains, avec nos faiblesses. Mais c’est dans ces moments là qu’on ressent Sa Grandeur, Sa Puissance. Alors, comme je te le dis toujours 🙂 bon courage Danie. Nos prières vous accompagnent !!!

Laisser un commentaire

Archives Mensuelles

Catégories

Livre dOr


rouliah
En ce jour petit guerrier...

melody
repose en paix petit ange...

Cynthia
Quesque je suis émue et t...

carole et philippe
Yohann, vaillant petit co...

LYRA
Yohann,tu as été un don d...