Lors de notre dernière consultation, la pédiatre avait commencé à me parler, à cause de la perte de poids énorme, de la possibilité que cela soit également dû à une parasite.

Je l ‘informe donc par téléphone concernant les vomissements survenus ce lundi matin et elle me recommande cette fois ci de faire des analyses de selles à l’institut pasteur dans la cas où il aurait attraper des parasites. J’envoie mon coursier chercher l’ordonnance le lendemain, c’est à dire le mardi 03, chez la pédiatre.

J’appelle l’institut pasteur le mercredi 04 pour savoir s’ils peuvent recevoir les selles de l’extérieur pour les analyses ou s’il fallait que ça soit prélevé chez eux. Ils me disent que je peux leur faire parvenir de l’extérieur.

De là le jeudi, nous guettons le moment crucial pour récupérer l’échantillon et l’envoyons le plus vite au labo. Comme la recommandation préconisait de faire l’analyse sur 2 jours consécutifs, nous avons fait la même chose le vendredi.

Nous recevons les résultats le lundi 09 mai en fin de journée et je prend rendez-vous directement pour le lendemain avec la pédiatre.

Mardi 10 mai : nous partons avec la nounou de Yohann chez la pédiatre pour montrer les résultats des premières analyses et il n’y a rien de spécial. Les analyses n’ont rien révélé d’anormal chez Yohann. La pédiatre ne voulait pas re-peser Yohann car elle ne voulait pas m’affoler plus car il maigrissait à vu d’œil.

Du coup pas plus de prescription pour quoi que ce soit, juste continuer les traitements en cours et attendre que ça aille mieux. La semaine se passe sans qu’il n’y ait de progrès par rapoort à son état. C’était très fluctuant, un coup ça allait bien, le lendemain c’était le contraire.

Je rappelle la pédiatre pour avoir un autre rendez-vous car les vomissements persistaient toujours et je n’arrivais pas à être tranquille.

Lundi 16 mai : nouvelle consultation avec de nouvelles prescriptions pour analyses de sang et d’urine et une échographie de l’abdomen cette fois ci pour mieux voir ce qu’il y a à l’intérieur et vérifier que cela ne soit pas dû à un problème mécanique au niveau de l’estomac. De retour à la maison, je prend RDV pour une consultation échographique et je l’obtiens pour mercredi.

Mardi 17 mai : J’appelle le laboratoire privée qui se trouve près de chez nous pour un RDV et on y va directement avec Yohann pour une prise de sang. et pour l’urine il a fallut qu’on se débrouille avec les moyens du bord pour les récupérer car à Madagascar ils ne fournissent même pas les poches à urine pour le bébé. Il a fallut plusieurs tentatives avec des bout de sachets bricolés et collés dans les couches pour arriver à récupérer 2 ou 3 gouttes. Ce n’était pas très suffisant mais il a fallut faire avec.

Mercredi 18 : Le matin à 7h on quitte la maison pour un RDV à 8h30 en ville. Il faut prendre toutes ces précautions car avec les embouteillages on ne sait jamais. La consultation se passe bien et a été même avancé car on arrivait assez tôt. Durant la consultation la doctoresse me dit que tout va bien et qu’il n’y a rien d’anormal, encore une fois. Malheureusement cette nouvelle ne m’enchantait pas du tout alors qu’on pourrait dire que c’était une très bonne nouvelle. Ce jour là avec le recul, j’aurais aimé découvrir que ce n’était qu’un problème de sphincter ou d’estomac. La doctoresse me parle éventuellement qu’un problème interne à l’estomac ne pourrait se voir qu’avec la fibroscopie mais c’est une manœuvre très agressive et pas adaptée aux petits. En plus elle n’était pas sûr qu’à Madagascar ça existait déjà. Je repart avec le résultat et toujours avec l’inquiétude qui grandissait car ua fur et à mesure que les jours avançaient, Yohann allait de plus en plus mal et on n’y avoyait toujours pas clair dans les causes.

De nouveau à la maison re-tentative de récupération de pipi à la maison mais sans succès. j’informe le labo et leur demande de l’aide mais ils ne proposent rien de plus. Je commence à m’impatienter et à m’énerver à cause de toutes ses pertes de temps.

jeudi 19 : on réessaie de récupérer le maximum d’urine mais impossible, avec des sachets pas adaptés, ce n’était vraiment pas faisable. Je dis au labo qu’il fallait qu’il fasse avec ce qu’on avait reçu il y a 2 jours et je leur dis d’activer le processus car mon bébé allait de plus en plus mal et qu’on attendait après les résultats pour pouvoir avancer dans son traitement. Ils me proposent le résultat pour vendredi après midi. Je prends RDV avec la pédiatre.

vendredi 20 : dès le matin vers 10h je n’ai cessé d’appeler le labo pour avoir le résultat et ils me disent que la culture n’est pas encore finie car ils sont trouvés un germe. je n’ai pas encore le résultat officiel avant d’aller chez la pédiatre mais le labo me proposer de nous appeler une fois chez le médecin et qu’ils lui parle de vive voix pour le nom et la nature de la chose. on arrive pour notre RDV de 15h chez la pédiatre, et je passe l’appel au labo pour leur demander ce qu’il en est. On convient avec la pédiatre que je scanne le résultat une fois que les aurais, je lui envoie par mail et elle me fera les proscriptions par la suite.

Vers 18h, nous arrivons à la maison et le coursier avait pu récupérer le résultat. Finalement il a une petite infection urinaire que nous commençâmes à traiter le soir même par des antibiotiques. je lance un grand ouf en me disant que cette fois ci on tient peut être le bon bout.