Mardi 31 mai : ça y est cette fois c’est grave, Yohann ne mange quasiment plus et vomit le peu qu’il réussi à avaler. Il est ronchon et douloureux alors qu’il a toujours été un bébé calme et souriant.

J’appelle en urgence la pédiatre pour un RDV et elle me propose le mercredi 01 juin à 11h.

Ma voiture ne marchait pas bien à cette période et comme j’avais peur de la conduire, j’ai du faire appel à notre mécano pour qu’il me conduise en ville et comme ça au cas où je tombe en panne, je ne perd pas trop de temps. On se donne RDV pour 10h et il n’arrive qu’à 10h40, je commence à m’énerver en plus de paniquer pour mon bébé.

De là, nous partons pour le RDV et arrivons en retard. Seulement en appelant la pédiatre pour la prévenir, elle me dit qu’elle aussi était retenu par une urgence au bloc.

Nous n’avons été reçu qu’à 12h donc. Elle examine Yohann et commence à s’inquiéter de son état. Elle me prépare une lettre et me recommande d’aller à l’hôpital HJRA pour consulter un chirurgien car elle pense que l’état d’ Yohann nécessite une consultation chirurgicale. Ça tombait bien, ma sœur est en stage à cet hôpital et je l’appelle pour demander si on pouvait y aller de suite et voir le chirurgien pour la consultation. Seulement elle me dit qu’elle a été de garde la nuit d’avant et qu’elle a bien vu le chirurgien en question mais qu’il préparait son voyage pour la France.

De là je panique et j’appelle JC pour lui expliquer et raconter l’histoire. Il décide d’appeler l’assurance pour déclencher la procédure d’évacuation.